Déclaration du Président de la Mars Society, Robert Zubrin, sur les résultats du crash sur la Lune de LCROSS (16/11/2009).
CarbonatesP o l e S u d L u n a i r e
Photo du cratère Cabeus dans le cratère Centaur après impact de LCROSS Crédit images NASA/JPL
MARS Calotte Polaire Boréale
Images Radar SHARAD embarqué sur MRO crédit Nasa/JPL-CalTech/Un. of Rome/ SW Research Institute/University of Arizona
Cycle climatique de l'eau dans la zone arctique de Mars On a trouvé les carbonates! AdhérezPropos rapportés par Alex Kirk et traduits par Pierre Brisson
Latitudes Moyennes Cycle eau arctique Volcanisme de BoueMars Society Switzerland
Hémisphère Nord Nili Fossae Calotte polairePour l’ère de l’exploration spatiale qui commence, on peut comparer Mars à la Lune comme l’Amérique du Nord au Groënland dans le monde passé de l’exploration maritime. Le Groënland était plus proche de l’Europe et les Européens y sont parvenus avant, mais cette terre était trop désolée pour permettre un établissement humain permanent substantiel. Au contraire, l’Amérique du Nord était un endroit où une nouvelle branche de la civilisation pouvait véritablement s’épanouir. La Lune est une île désolée dans l’océan de l’Espace ; Mars est un « Nouveau Monde ». C’est là où est le défi, c’est là où est la science, c’est là où est notre futur. C’est pourquoi Mars doit être notre objectif.
De la glace d'eau pure tout près de la surface, aux latitudes moyennesMosaic Image of Polar Cap in Summer Mars Orbiter Camera MRO Crédit NASA/JPL/MSSS
Si aller sur la Lune peut représenter pour le programme de vols habités de la NASA une perspective plus intéressante que celle de faire des vols de la surface du sol jusqu’à l’orbite basse terrestre et de recommencer, ce n’est cependant pas un but convenable pour une grande agence spatiale. Depuis la fin des missions Apollo, il y a plus de trois décennies, Mars est le défi qui a nargué la NASA. Mars, et non la Lune, est la pierre de Rosette qui nous dira la vérité au sujet du potentiel que possède la vie de se manifester ailleurs que sur la Terre et sous quelle forme cela est, ou non, possible. Et Mars, en raison de la richesse de ses ressources (non seulement de grandes quantités d’eau, mais aussi du carbone, de l’azote et toutes les autres substances nécessaires pour la vie et l’industrie de l’homme), est l’endroit le plus proche de la Terre où les hommes peuvent s’établir. Par conséquent, c’est la pierre de Rosette qui nous dira notre destin, à savoir si nous serons astreints à vivre sur un seul monde ou bien si nous nous ouvrirons à nous-mêmes la perspective d’une nouvelle « frontière », en tant qu’espèce pluri-planétaire.
Les résultats obtenus par la mission LCROSS présentent un intérêt scientifique certain mais il faut comprendre que la quantité d’eau découverte est extrêmement faible. L’éjecta dans l’Espace de 10 millions de kg de régolite provenant du cratère de 30 mètres de diamètre creusé par la sonde, contenait environ 100 kg d’eau. Cela représente une proportion de dix parties par million, ce qui est une concentration d’eau plus faible que celle que l’on trouve dans les déserts les plus secs de la Terre. Au contraire, on a trouvé sur Mars des régions de la taille de continents terrestres entiers qui contiennent 600.000 parties d’eau par million soit 60% de leur masse.
L'eau